Choisir Moto école Permis

Les 6 critères pour bien choisir sa moto école

Alors ça y est, prêt(e) à t'inscrire au permis moto ? Prêt à dégainer ton chéquier pour payer ton forfait dans la moto école du coin?

Pas si vite !

D'abord, mate ma série de vidéos "Tonton Alex, aides-moi à bien choisir mon école stp j'ai pas envie de me faire entuber"

More...

La bonne moto école, ça se choisit.

Les résultats que l'on obtient dans la vie sont toujours la conséquence de choix que l'on a fait.

Pourtant, toutes les semaines, je reçois des messages d'élèves qui me disent "oui mais mon école n'a pas/ne fait pas ceci ou cela".

Etre dans la bonne école n'est pas le fruit du hasard. 

C'est un choix conscient qui t'appartient et qui déterminera le déroulement de tout ton apprentissage de la moto.

Avec les critères exposés dans cette page, tu seras armé pour faire le bon choix.

Avant de rentrer dans le détail, quelques considérations d'ordre plus général :

  • Demandes-toi toujours quelle est la meilleure école pour toi plutôt que de chercher uniquement la moins chère

  • Prends le temps de poser des questions, de te renseigner, de capter l’information avant de te décider à confier pas loin de 1 000 € à une école

  • Ton permis moto est une formation qui t'amènera à être un bon pilote sur la route au quotidien.

    La moto comporte des risques et une formation de qualité est le meilleur moyen de mitiger ces risques.

    Quelque soit ton expérience de la route, ce n’est pas qu’une « étape administrative de plus avant d’être libre ».

Pour t'aider à naviguer dans cette page, voici la table des matières. Cliques sur chaque titre pour aller à la section correspondante.

Critère n°1 : La réputation de la moto école

Un jour, je suis allé chez un concessionnaire spécialiste de la moto d’occasion pour voir ce qu’il avait en stock.

Je voulais essayer une de ses motos mais pour des raisons d’assurance, il ne pouvait pas. Comment lui faire confiance, sachant que je n’avais jamais fait affaire avec lui ? 

Sa réponse :

« Il m’a fallu 10 ans pour bâtir ma réputation. Et il me faudrait 10 secondes pour la détruire. »

Plusieurs indices peuvent servir à évaluer la réputation d’une école :

  • Le bon vieux bouche à oreille (plusieurs sources, infos récentes) : quand j’ai passé le permis auto, je suis allé dans une école recommandée par une amie proche dont les parents avaient eux-mêmes passé le permis auto dans cette école un paquet d’années plus tôt.

  • Ecole membre de l’AFDM : label qualité dans le monde de la formation moto

  • Nombre d’années d'existence de l’école et de la formation moto : quand j’ai passé mon permis moto, l’école retenue était tenue par des motards depuis très très très longtemps et qui faisait aussi du permis auto (et pas l’inverse, si tu vois ce que je veux dire)

  • Depuis combien de temps les moniteurs travaillent ils dans l’école ? Du turn-over dans le personnel, il y en partout, dans tous les domaines et pour toutes les raisons.

    Néanmoins, d’une manière générale, un business respectable tend à fidéliser son personnel, qui s’y sent bien.

  • Y a-t-il des événements organisées par l’école pour ses élèves ? Si une école organise des balades pour ses anciens élèves, c’est bon signe. Qui irait se balader avec son ancien moniteur qu’il ne peut pas piffrer ?

    (énorme indicateur de satisfaction client)

Pour aller plus loin...

J'ai écrit un guide détaillé sur tout ce qu'il faut savoir quand on se lance dans l'aventure du permis moto :


"Je me prépare au permis moto. Like a boss."


Je t'invite à cliquer sur le bouton juste en-dessous pour télécharger mon ebook phare et éviter les erreurs habituelles faites par l'apprenti-motard moyen.

Critère n°2 : la localisation de la moto école

Passer ton permis moto va te demander du temps et de l’énergie.​

Rien de pire que de devoir traverser la ville pour se rendre à son école après une longue journée de boulot.

Cherche donc à évaluer la commodité de l’école par rapport à tonorganisation dans la vie :

  • Où se situe le local de l’école ?

  • Où se situe la piste de l’école ?

  • Par rapport à ton train de vie, qu’est-ce qui a le plus de sens :

    Une école proche de chez toi, proche de ton lieu de travail ou de ton lieu d’études, d’activité ?

Critère n°3 : les tarifs pratiqués par la moto école

La structure tarifaire d’une école donne beaucoup d’indices sur où se situent ses intérêts. Essayes d’identifier si tes intérêts et les leurs convergent ou divergent :

  • Fais attention à ce qui est inclus dans le forfait et le coût des prestations hors forfait

  • Identifies comment se rémunère l’école : sur tes succès ou sur tes échecs?

    (Proposition d’accompagnement bien pensée se basant sur une évaluation solide de tes compétences vs. Proposition de forfait low cost standardisée quelque soit ton niveau et qui cache des prestations hors forfait délirantes)

Les prix sont libres et la moyenne nationale tourne autour de 45€ / heure. A Paris et en Ile de France, on tourne vite à 50-60€ / heure :

  • Fais preuve de discernement : si le prix est trop beau pour être vrai, c’est que ça ne l’est probablement pas.
     
  • Une école a des coûts et se doit d’être rentable pour ne pas mettre la clef sous la porte. Il y aura donc un prix en-dessous duquel elle ne pourra pas descendre.

  • Demandes toujours un paiement en plusieurs fois sans frais pour minimiser ton risque de perte financière (pense aux nombreux cas de faillite d’auto école ou de fermeture sauvage).
     
  • Vérifies au passage que l’école dispose de garanties financières.

Critère n°4 : le matériel mis à disposition par la moto école

Tu vas investir un gros montant dans ton apprentissage du permis moto, tu as donc tous les droit d’être exigeant.

Observe l’état du matériel pour juger du niveau d'investissement dans les conditions d’apprentissage des élèves :

  • Est-ce que le local où l’on vous accueille est propre et rangé ou tout est à l'arrache ?

  • Comment est agencée le local ? Est-ce que les différentes activités sont séparées ou bien tout se déroule dans la même pièce ?

    (Accueil / secrétariat, leçons de code, départ pour la conduite auto, départ pour les leçons moto, simulateur de conduite, etc.)

  • De quand datent les supports pédagogiques? (Vieux DVD de l’époque des vidéo-club obscurs, boitiers, fiches-papier, appli sur smartphone, etc.)

  • Les motos : combien y en a-t-il ? Est-ce qu’il y a bien une 125 pour les leçons du début? Quels modèles de moto ? Sont-elles récentes ? Sont-elles bien entretenues, en bon état ?

Pour aller plus loin...

J'ai écrit un guide détaillé sur tout ce qu'il faut savoir quand on se lance dans l'aventure du permis moto :


"Je me prépare au permis moto. Like a boss."


Je t'invite à cliquer sur le bouton juste en-dessous pour télécharger mon ebook phare et éviter les erreurs habituelles faites par l'apprenti-motard moyen.

Critère n°5 : la piste de la moto école

Rend toi sur place pour évaluer l'endroit où tu vas passer la majeure partie de ton temps : la piste hors circulation.

  • Où est-elle située par rapport à l’école ? A quelle distance du local ?

  • La piste est-elle privée ou bien c’est un bout de voirie ou de parking réorientés ?

  • La piste est-elle dédiée à l’école ou est-elle partagée avec d’autres écoles?

  • Quelle est la taille de la piste ?

  • Est-ce que tous les parcours sont bien présents ?

  • Est-ce qu’il y a plusieurs parcours lents et plusieurs rapides ?

  • Quelle affluence sur la piste ? Comment travaillent les élèves ? Ont-ils assez d’espace ou font-ils la queue pour accéder aux parcours ?

  • Dans quel état est la piste au niveau du revêtement (pas de graviers ou de bouts de verre par ex), des marquages, … ? Les abords sont-ils dégagés (pas de muret par ex)

  • Est-elle sécurisée, clairement séparée de la circulation ?

Critère n°6 : l'attitude de la moto école

On arrive à un moment clé.

C’est l’heure de revoir ta perception de ta relation au permis moto.

Comme la plupart des motards, la moto c'est sûrement ta passion, ton rêve, ton kif. Tout ça c'est de l'émotion. Il va falloir, revenir un poil en mode logique et rationel.

Tu es là pour apprendre. Tu n'es pas là pour dire oui à tout parce que tu as l'impression que ça te rapproche de ton rêve.

Ton moniteur est en quelque-sorte ton "coach moto". Et ce coaching coûte plutôt cher quand on observe le budget global.

Choisir son école c’est aussi choisir son moniteur. Tu es le client, deviens exigeant si tu veux vraiment te rapprocher de ton rêve le plus vite possible..

Tu n’accepterais pas que ton agent immobilier, ton coach sportif ou ton banquier ne soit pas à la hauteur de tes attentes, n’est-ce pas ?

Alors pourquoi accepterais-tu un moniteur qui n'est pas à la hauteur de tes attentes ?

Au passage, ça veut aussi dire que tu sais ce que tu veux, ce que tu attends de ton moniteur 😉

On l’a suffisamment dit, la moto comporte des risques.

Ta meilleure stratégie pour minimiser ses risques est de maximiser la qualité de ta formation.

Actives ton mode DRH / Recruteur. Vois plusieurs « candidats ».

Compares leur taux de réussite (vérifiable avec le numéro d’agrément en préfecture) et poses les bonnes questions pour distinguer le bon grain de l’ivraie.

Quelques exemples de questions à poser qui donneraient confiance :

  • « Vous pensez qu'il me faudrait combien d'heures? Vous pensez que je peux l'avoir du 1er coup? »

Bonne réponse :

« Tout dépend de ton aisance en 2 roues et de ta capacité d’apprentissage. Il n’y a pas de réponse miracle, il faudrait faire une évaluation de départ pour attester de tes qualités initiales. »

Mauvaise réponse :

« Fastoche, en 20h t’es prêt coco. Tous mes clients réussissent du 1er coup. D’ailleurs, on fait une promo sur le forfait 20h, ça te dit ? »

  • «  Combien d'heures font généralement vos élèves avant d'avoir le permis? Ils l'ont généralement du 1er coup? »

Bonne réponse : 

« Il y a de tout puisque ca dépend du niveau initial de chacun et de leur facilité a progresser. Statistiquement, nos élèves ont en moyenne réussit leur permis moto en x heures. Les meilleurs en y heures et les moins bons en z heures. »

  • «  Est-ce qu'il est possible de faire un cours d'essai ? »

Bonne réponse : 

« Tu peux venir voir les élèves travailler sur la piste et ensuite faire une évaluation de départ si ça t’as plu »

  • «  Est que ça vous est déjà arrivé d'avoir un élève qui galère et n'y arrive pas du tout ? Comment ça s’est passé, vous pouvez me raconter comment ça s’est débloqué ?  »

La réponse dépendra évidemment des cas rencontrés par le moniteur.

L’objectif est ici d’avoir des indices sur l’accompagnement qui te sera prodigué en cas de difficultés :

  • Quelle est la pédagogie du moniteur ?

  • Est-ce qu’il deviendra distant et t'évitera car plus ou moins inconsciemment il prendra ça comme un échec personnel en tant qu’enseignant ?

  • Est-ce qu’il conservera tes intérêts en 1re position et te proposera des exercices spécifiques pour adresser tes points de blocage?

  • Etc.

Voici un exemple personnel de quand j'ai passé mon permis auto :

Mon moniteur était passionné par la réussite de ses élèves, il n’hésitait pas à faire des heures supplémentaires pour bosser les créneaux avec moi, à me ramener chez moi pour ajouter un peu de temps au compteur car j’habitais relativement proche du garage, à innover en termes d’exercices, etc.


Voici un exemple personnel de quand j'ai passé mon permis moto :

Ma monitrice voyant mes difficultés au parcours lent me prenait régulièrement à part sur la piste pour me faire bosser des exercices spécifiques selon ce qu’elle avait observé sur le parcours


Dans tous les cas, penses à garder la conversation cool, rappelles-toi que vous êtes entre motards 🙂

Changer de moto école quand ça ne va vraiment plus

Avant de changer de moto école, essayes quand même de remédier au problème

L'herbe n'étant pas toujours plus verte ailleurs, il peut parfois être plus payant d'avoir une discussion entre adultes avec son moniteur pour résoudre un problème de fond.

La pire façon de s'y prendre serait de commencer à pointer du doigt à qui la faute et de s'énerver.

Dans ce genre de situation, celui qui gagne est celui qui est le plus calme et qui sait se mieux s'adapter à la situation.

La meilleure arme pour avoir une conversation "difficile" sans braquer la personne et l'amener à comprendre ce qu'on est en train de vivre de notre point de vue est de parler de son ressenti.

Personne au monde ne peut te reprocher de te sentir comme ci ou comme ça. C'est ton vécu, ça t'appartient, on ne peut pas te dire :

"Mais non c'est faux, tu te sens autrement".

C'est un des atouts de ce qu'on appelle la CNV : la Communication Non Violente.

Au lieu de dire :

"Putain t'abuses Jean-Michel t'es jamais là pour nous aider et nous conseiller !"

(Reproche et aucune proposition d'action à l'avenir)

Tu as beaucoup plus plus à gagner en disant :

"Jean-Michel, quand tu n'es pas présent derrière nous à nous observer dans notre pratique du parcours lent, je me sens abandonné et je ne sais plus quoi faire pour avancer dans ma pratique. 

Pour les prochaines leçons, j'aimerais que tu sois plus présent pour moi de sorte que je rencontre moins de point de blocage et que je progresse plus vite.

Penses-tu que cette demande est déraisonnable?"

Alors, bien évidemment, j'ai fait exprès de rendre ça nian nian au possible.

C'est que la structure de cette forme de communication te saute aux yeux. Tu mettras ça à ta sauce le jour où tu en auras besoin 😉

Voici la "formule magique" de la CNV :

les faits exprimés de façon neutre, factuelle + comment tu te sens + ce que tu aimerais que la personne face différemment à l'avenir

Et tu peux ensuite ajouter la touche personnelle de Tonton Alex : 

"Est-ce que tu penses que c'est déraisonnable ce que je te demande ?"

A moins que tu aies demandé la lune, tu as 99 chances sur 100 que la personne te réponde :

"Non pas du tout, c'est tout à fait raisonnable... je n'avais pas vu ça comme ça... euh... bon ben au prochain cours, je te propose que..."

Et si ça ne suffit pas pour changer la situation, tu peux toujours changer de moto école.

Changer de moto école est toujours chiant mais ça n’a rien d’insurmontable. 

Encore une fois, la qualité de ton apprentissage est la priorité. N’hésite pas à changer d’école si :

  • La piste est partagée entre vraiment beaucoup trop d’écoles. C'est l'usine et tu passes plus de temps à attendre ton tour sur les parcours qu’à bosser

  • Ton moniteur passe plus de temps à bavarder / boire le café / lire le journal qu’à t'enseigner la moto

  • Ton moniteur te manque de respect, abuse verbalement ou physiquement de ​toi

  • L’école a des pratiques malhonnêtes (faire payer des heures de présence dans la voiture alors que quelqu'un d'autre conduit la moto. Seules les heures au guidon comptent comme de la conduite)

  • La piste ne dispose pas de TOUS les parcours en version complète

  • La piste n'est pas assez qualitative (ex : nombreuses crevasses, marquages trop effacés, etc.) ou dangereuse

    Voici par exemple ce que ça donne un muret trop proche de la piste :

Que faire pour aller plus loin une fois qu'on a choisi sa moto école ?

Tu sais maintenant comment bien choisir ta moto école. Voici une sélection de ressources pour aller plus loin :

Ebook offert : 

"Je me prépare au permis moto. Like a boss."

J'ai écrit un guide détaillé sur tout ce qu'il faut savoir quand on se lance dans l'aventure du permis moto :


"Je me prépare au permis moto. Like a boss."


Je t'invite à cliquer sur le bouton juste en-dessous pour télécharger mon ebook phare et éviter les erreurs habituelles faites par l'apprenti-motard moyen.

Alex de PermisMotoFacile.com